Acheter une Sicav

argent

Il n’y a pas un jour où je ne me pose pas la question : “pourquoi les investisseurs  continuent à investir  dans des placements traditionnels comme, par exemple, les Sicav , au lieu de diversifier leurs placements dans des domaines où ils maitrisent l’intégralité du cheminement, de l’achat à la revente, en connaissant à l’avance le coût réel des frais engendrés par cette démarche au fil des années ?”

Acheter une Sicav, c’est déléguer la gestion d’un portefeuille de titres, selon un cahier des charges précis, mais, quand le gérant en fait fi, il n’y a que des mauvaises surprises…

En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/placements/quand-les-gerants-de-fonds-derapent_361675.html#3zlzgqfUumzghHeG.99

Les placements dans l’art et le vin, sont contestés en permanence par les professionnels des placements type Sicav, bourse, fonds communs de placement, assurance vie, etc …, pour bon nombre de raisons obscures, dont la plus importante : l’ignorance du produit!

Le Vin et l’Art sont pourtant des placements tangibles, parfaitements maitrisables.

Pourquoi me direz vous ? Tout simplement parce que vous êtes le seul et unique propriétaire de ce bien, qu’il est stocké dans un endroit sécurisé, qu’il est géré par vous même et dont vous connaissez à l’avance le montant des frais de garde. Vous connaissez donc le prix d’achat et le montant des frais.

Le prix de la revente vous est totalement inconnu, au même titre que n’importe quel placement mirobolant, qui doit vous rapporter une plus value à deux, voir trois chiffres ! Mais avec le vin, vous n’allez pas vers l’inconnu, car le prix du vin est le résultat de l’offre et de la demande  et, en ce qui concerne les Grands Crus, comme vous le savez sans doute il y a actuellement plus de demande que d’offre ! … Regardez bien autour de vous, pourquoi autant d’étrangers achètent désormais le vin Français ? 155 millions de caisses de 12 bouteilles vendues rien qu’à la Chine, soit 1 860 000 bouteilles!  Pour le boire, oui, dans une certaine mesure, mais que font-ils des grands crus à plus de 1000 € la bouteille …? Que ce soit des Chinois, des Américains, des Russes, des Anglais, ou encore des Brésiliens et même des Hindous, ils ont tous compris que ce placement est le plus spéculatif du marché… et en plus, si la spéculation n’est pas au rendez-vous, au moins eux, ils peuvent le boire !!!!!!


Voir aussi