Winewoo: Le nouveau “Shazam” du vin

1813531_winewoo-1200_800x400

N’avons-nous pas tous rêvé de pouvoir un jour scanner l’étiquette de notre bouteille de vin posée sur la table, afin d’en connaître un peu plus sur celle-ci ? Et bien il est désormais possible de connaître près d’une centaine de critères tels que les cépages utilisés, le potentiel de garde, l’accord mêt et vin, le type d’élevage, la région, le mode de vinification, le vieillissement etc., simplement en scannant l’étiquette d’une bouteille avec votre Smartphone !

Le concept n’est pas nouveau, il existait déjà sous forme d’application avec Vivino, mais était loin d’être complet et ne fournissait que partiellement les informations correspondant au vin.

C’est la start-up française Kasual Business qui a développé cette nouvelle application, Winewoo. Ayant cette idée en tête depuis 2010, la start-up installée à Bordeaux, est partie d’un appel d’offre du CIVB (Comité Interprofessionnelle des Vins de Bordeaux), qui souhaitait référencer tous les vins de Bordeaux (soit près de 8000 châteaux et 17000 marques affiliées) à travers une application « Smart Bordeaux ».
Pour la première fois, ce concept ne s’appuie, non pas sur les données fournies par les utilisateurs, mais par les vignerons eux-mêmes, capables de fournir tous les détails sur leurs différentes cuvées, dans l’optique de garantir la fiabilité des informations apportées.
Aujourd’hui l’application regroupe près de 100 000 fiches de vins, soit environ 80% de la production française. Kasual Business s’appuie sur les interprofessions des différentes régions, pour récupérer les informations nécessaires à chaque vigneron.

Mais la start-up ne s’arrête pas là et souhaite référencer également les vins d’Italie et d’Espagne.

Nous l’avons donc testée pour vous et, malgré une utilisation facile et pratique, nous aurions quelques reproches à faire à cette application :
Elle ne référence que les vins dont les tarifs sont compris entre 3 et 15 euros. Hors, même si cela représente la majorité des vins, pourquoi ne pas avoir poussé un peu plus le développement et référencé tous les vins ? Surtout que les grands crus représentent une minorité de la production. Il aurait donc été facile de les intégrer. Et contrairement à ce que Xavier de Castelbajac, l’un des trois associés de la start-up, a mentionné, tous les grands crus ne sont pas connus du public, surtout lorsque l’on parle de cuvée produite à 500, 1000 ou 1500 bouteilles !
Les informations ne sont pas complètes ; pour la majorité des vins testés, on retrouve le cépage, l’élevage, et l’accord met et vin. Nous sommes loin des 100 critères mentionnés par Kasual Business.

En conclusion, cette nouvelle application est en bonne voie mais elle mérite d’être développée comme annoncé par la start-up. Et avant de se lancer sur les pays voisins tels que l’Espagne et L’Italie, il serait bien de référencer les vins français dans leur totalité!

L’application gratuite est disponible sur Apple, et devrait être bientôt disponible pour Android.

(Source photo: sudouest.fr)


Voir aussi