Champagne Salon, une histoire passionnante, un millésime d’exception

champagne Salon

Un peu d’histoire

Au début du siècle dernier, Aimé Salon, originaire de Champagne, partit faire fortune dans le commerce de fourrure à Paris, et trouvant que les champagnes étaient de mauvaise qualité, il décida de produire lui-même son propre vin pétillant. Sur les conseils de son beau-frère, œnologue, il acheta donc plusieurs parcelles à Mesnil-sur-Oger car pour des raisons géologiques et d’exposition, c’est là que se situent les meilleures terres de la côte des blancs. Le sol y est très crayeux et les parcelles se situent en milieu de côteau.

Aimé Salon, original dans son mode de vie et amateur des plaisirs de bouche, ne pouvait se contenter de faire un champagne comme les autres. Il décida que son vin se ferait sans assemblage. C’est en 1904 qu’il créa le premier Champagne blanc de blancs, donc 100% Chardonnay. Pour pousser la recherche de qualité, il décida de produire ses vins seulement sur les millésimes exceptionnels.

Un vin rare d’exception

Ainsi, depuis plus d’un siècle, seulement 37 cuvées ont été produites, soit une, tous les 3 ou 4 ans. Le millésime 1943 est certainement le plus symbolique puisqu’il correspond à la dernière vendange d’Aimé Salon lui-même, avant qu’il ne décède la même année.
Pourtant, après sa mort, quasiment rien n’a changé. Après avoir fait partie du groupe Pernod-Ricard, la maison Salon fut rachetée par Laurent-Perrier en 1988. Michel Depond, le président, et Michel Fauconnier, le chef de cave du groupe Laurent-Perrier sont les deux hommes essentiels de la maison Salon, ainsi que du champagne Delamotte, maison sœur depuis 1989.
Ainsi, le raisin est vendangé et pressé au Mesnil-sur-Oger, mais la première fermentation du champagne Salon s’effectue dans les locaux Laurent-Perrier, à Tours-sur-Marne. Ensuite, le vin retourne dans les caves de Salon, afin de vieillir lentement.
Car, chez Salon, on laisse le temps au temps. Même si, entre la vendange et la mise sur le marché d’un millésime ,il s’écoule environ 10 ans, il n’y a pas de règle. Simplement, la maison s’efforce de pratiquer une culture raisonnée, de ne pas utiliser de fûts en bois et de ne pas ajouter de levures, afin que tout l’arôme vienne uniquement du cépage. Le champagne n’est commercialisé que lorsqu’il semble parfaitement être à maturité et les bouteilles sont dégorgées uniquement si elles sont commandées, afin que le vin garde ses arômes entiers le plus longtemps possible.
Le champagne Salon est considéré comme l’un des champagnes les meilleurs au monde. Vous ne le trouverez que sur les grandes tables étoilées ainsi que dans les meilleures épiceries fines.
Ce qui fait le succès du champagne Salon, c’est sa qualité. Les millésimes sont séléctionnés avec precision afin d’en faire, non pas un simple vin pétillant, mais un grand cru d’exception.

Le millésime 2002

Ce nouveau millésime est le premier millésime du XXIe siècle. Le millésime 2002 regroupa de très bonnes conditions afin d’en faire une excellente cuvée, je cite: “En Champagne, particulièrement au Mesnil-sur-Oger, l’alternance de temps frais, doux, pluvieux et sec, cette année-là, est frappante : pas de grandes gelées terribles, pas de pluies ravageuses, presque pas de grêle. La vigne en est, on ne peut plus saine. Les mesures de pollen à la floraison annoncent une récolte presque trop abondante, et les grappes prennent du poids ! La qualité risque de ne pas être au rendez-vous ? Les vignerons avisés allègent les ceps. Arrive le grand été qui met de l’ordre à tout ça. De belles journées chaudes concentrent les grappes qui deviennent idéales. La vendange débute à la mi-septembre, le 16 au Mesnil-sur-Oger, sous un ciel bleu éclatant et dans un petit froid. Le chardonnay récolté en exacte quantité se révèle riche et puissant, chaque baie mémoire d’un climat.” (issu du communiqué de presse Champagne Salon, Mars 2014)

Ce millésime 2002, considéré comme l’un des meilleurs jamais produit, a du temps devant lui. Cet “adolescent” va s’affiner et s’exalter avec les années.
Son nez est complexe, avec des notes de fleurs d’oranger, de miel, d’agrumes confits, de brioche chaude.  La bouche est longue et fine, d’une grande élégance.
Il s’accordera très bien avec un caviar d’aquitaine, avec un jambon Ibérique, ou encore un carpaccio de St Jacques ou un risotto aux truffes. De quoi vous émoustiller les papilles.

Vous le trouverez chez World Grands Crus.


Voir aussi